Retour sur la carrière de Bélina Josselyn.(paris-turf.com)

paris-turf.com le 3 mars 2020

Née en 2011, la même année que Bold Eagle, Bélina Josselyn ne s’est pas mesurée tout de suite à l’élite d’une génération qui s’est révélée exceptionnelle. Adolescente assez compliquée, elle connaît un premier maître de formation, Hédi Le Bec. L’homme de confiance de la famille Bernard tente de canaliser le tempérament de cette pouliche au sang américain très présent (Love You et une fille de Workaholic), qui passe deux fois le poteau en tête sous sa responsabilité. À 4 ans, celle qui va devenir la nouvelle ballerine de Vincennes, avec son trot délié, et sa tête parfois dans le poitrail, “encapuchonnée”, rejoint les boxes de Jean-Michel Bazire. Jean-Yann Ricart devient alors son lad attitré.

Même si la belle reste toujours délicate (quatre disqualifications en 2015, ainsi qu’en 2016), commence une formidable idylle. Moins d’un an plus tard, elle remporte le Prix Ariste Hémard devant Billie de Montfort. L’année suivante, elle se classe deuxième de Bold Eagle dans le Critérium des 5 Ans, avant de remporter le Prix d’Eté. L’hiver d’après, elle gagne le Prix Ténor de Baune devant Bird Parker, avant d’être la dauphine de Bold Eagle dans le Prix d’Amérique. Un an plus tard, elle obtient une quatrième place dans l’épreuve phare du calendrier français, avant de remporter le Prix de France devant le champion de Sébastien Guarato. Éclectique, elle se classe deuxième du Grand Prix de Paris.

Le meeting 2018-2019 marque sa consécration. “Bélina” est devenue plus fiable et docile. Lauréate du Prix d’Amérique devant Looking Superb, Readly Express et Davidson du Pont, elle commet un faux pas dans le Prix de France, mais l’efface aussitôt en s’imposant dans le Prix de Paris. Une épreuve qu’elle remporte lors de sa dernière sortie en compétition le 23 février dernier, après s’être classée troisième d’un Prix d’Amérique où elle n’a surtout pas démérité contre Face Time Bourbon et Davidson du Pont.

Cette jument de classe a marqué les turfistes et évidemment tous les hommes et femmes qui l’ont côtoyée. Son avenir est désormais au haras du Bois Josselyn, chez ses propriétaires-éleveurs, Yvan Bernard et son fils Pascal.

Retour sur la carrière de Bélina Josselyn.

0 commentaires à “Retour sur la carrière de Bélina Josselyn.(paris-turf.com)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


pastelrobell

blog-cheval-au-trot Rob Ellias

Archives

La grande heure de JM Bazire

La grande heure JMB

Le vainqueur du Prix d’Amérique 2020

Face Time Bourbon

Un formidable hongre

Cleangame

Le Grand Champion…Déjà une légende….

bold-eagle-

Aubrion du Gers

Caen, prix des ducs, saint léger  2017

La pépite de JMB Belina Josselyn

Belina Josselyn

Bonne retraite Timoko

Bonne retraite Timoko

Le Roi Raedy Cash

Raedy Cash

Ourasi le Trotteur du siècle

ourasi-ne-le-7-avril-1980-12-janvier-2013-32-ans

Le Roi Idéal du Gazeau

dc30f5fb9ab03e0df2668b8c50baee43

Gélinotte la Madone des sleepings

Gélinotte

Jamin super crack

Jamin blog

Nos champions (es) en retraite, pour ne pas les oublier.

Nos champions (es) en retraite, pour ne pas les oublier.


Lesloisirsdepaulinette |
Roguetrader63 |
Lejardindebea |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | " CHEZ MACHOU "
| Grafitty, tutos & creat...
| Ma broderie en folie